Exposition | 20.03. - 16.08.2020

Les moniales. Des femmes fortes au Moyen Âge

Exposition

Les religieuses du Moyen Âge étaient bien plus que des femmes vivant dans l’ascétisme, pour qui seul existait le monde protégé par l’enceinte du couvent. Le cloître offrait aux femmes des possibilités qu’elles n’avaient guère ailleurs: une instruction poussée, la sécurité existentielle, l’opportunité de se soustraire aux normes familiales. À partir de différentes personnalités, l’exposition montre à quel point les religieuses menaient des vies variées.

Visites guidées

Le Musée national Zurich  propose une variété de manifestations et visites guidées.

Tous les offres sur le site allemand

App «Musée national de Zurich»

L’app «Musée national de Zurich» oriente les visiteurs de manière originale au sein du musée. Écoutez les audioguides sur les expositions gratuitement sur votre appareil.

App Store   Google Play

 

 

Les moniales. Des femmes fortes au Moyen Âge : tour d’horizon

Visite pour les groupes privés

Les religieuses étaient bien plus que des femmes vivant dans l’ascétisme et ne s’intéressant pas à ce qu’il se passait au-delà de l’enceinte du couvent. Quelles perspectives pouvait offrir une vie dépourvue d’obligations matrimoniales ? Cette visite montre à quel point les religieuses menaient des vies très variées au Moyen Âge. À partir d’une sélection d’objets marquants, elle met en lumière des biographies faites de pauvreté et de recueillement, de richesse et de pouvoir.

Visite : 1 heure

Des visites guidées pour les groupes scolaires sont possibles, aussi en dehors des heures d'ouverture. L’entrée et les visites guidées pour les classes suisses sont gratuites. 

Inscription  :  

au moins deux semaines à l’avance

Durée :

 

visites guidées d’une heure, autres offres sur demande 

Nombre de participants :

 

25 personnes au maximum

Coûts :

 

  pour les classes suisses l’entrée et la visite guidée sont gratuites

Reservationsdesk

+41 44 218 66 00 reservationen@nationalmuseum.ch
Montage avec des parties du triptyque de 1480 provenant du couvent Sainte-Claire à Cologne. Helene Leuzinger / Musée national suisse Montage avec des parties du triptyque de 1480 provenant du couvent Sainte-Claire à Cologne. Helene Leuzinger / Musée national suisse

Articles sur le blog

Christine Keller

17. juin 2020

Révolte chez les moniales

De nos jours, il est difficile d’imaginer des religieuses se révolter, résister avec véhémence et ignorer les règles de l’Église. Pourtant, tout cela n’était pas inhabituel à l’époque des mouvements de réforme qui eurent cours au XVe siècle.

Plus…

Andrej Abplanalp

13. avril 2020

Fake news au couvent

Donald Trump aura plus associé son nom aux fake news, ces contrevérités de l’ère numérique, qu’aucun autre avant lui. Rumeurs, exagérations ou déformations ne sont pourtant pas des nouveautés.

Plus…

Andrej Abplanalp

25. mars 2020

La religieuse du Moyen Âge, une femme forte

Lorsque l’on évoque les nonnes du Moyen Âge, on pense à des femmes retirées dans un couvent et se consacrant entièrement à leur foi. Mais le passé nous montre une tout autre image.

Plus…
Tous les articles du blog

Médias

Les moniales. Des femmes fortes au Moyen Âge

Musée national Zurich | 20.3.2020 - 16.8.2020
Date de publication 20.3.2020

Le Moyen Âge a été une époque rude. Surtout pour les femmes, qui avaient peu de perspectives. Dans ce contexte, le cloître pouvait représenter une échappatoire bienvenue, qui non seulement offrait plus de libertés, mais permettait aussi d’acquérir de l’instruction, de l’influence et parfois même du pouvoir.

On imagine généralement les religieuses du Moyen Âge comme des femmes menant une vie ascétique, pour qui seul existait le monde protégé par l’enceinte du couvent. Pourtant, il existait une autre réalité, bien plus variée, surprenante et enracinée dans la vie terrestre qu’on ne le supposerait.

Les premiers monastères féminins sont apparus en Europe à partir du Ve siècle. Ils offraient aux femmes des possibilités qu’elles n’avaient guère ailleurs: une instruction poussée, la sécurité existentielle, l’opportunité de se soustraire aux normes familiales contraignantes. Il n’était pas rare que la décision d’entrer dans les ordres débouche sur une ascension au sein de la communauté religieuse. La fonction la plus élevée était celle d’abbesse, de prieure ou de supérieure. Diriger un couvent était une tâche difficile, qui exigeait un grand sens de la diplomatie et un niveau d’instruction élevé. Souvent, les centres religieux entretenaient des relations étroites avec le milieu politique et économique, et n’étaient pas sans influence sur la vie du monde.

En témoigne par exemple Catherine de Sienne (1347 – 1380), qui parvint à échapper au mariage, entra dans les ordres, devint une source d’inspiration pour des adeptes de plus en plus en plus nombreux, et finit par être très écoutée dans les questions de politique ecclésiale et de papauté. En témoigne aussi Pétronille de Chemillé (1080/90 – 1149), abbesse de Fontevraud, qui réussit à s’imposer dans un monde dominé par les hommes et à donner une réelle dynamique à cet ordre nouvellement fondé malgré de puissantes résistances politiques. Sous l’égide de Pétronille, Fontevraud ne cessa d’étendre son influence politique et économique, et devint un lieu d’importance stratégique pour les souverains de France. Cet ordre rassemblait des femmes et des hommes, tous pareillement soumis à l’autorité de l’abbesse. Et on peut encore évoquer le rôle dominant joué par l’abbesse de Fraumünster, à Zurich, qui avait le rang de princesse d’Empire. Au XIIIe siècle, elle était souveraine de la ville, nommait l’avoyer et les magistrats, et avait le droit de vote à la Diète du Saint Empire romain germanique.

À partir de quinze personnalités choisies et de pièces rares provenant entre autres de la bibliothèque du Vatican ou du Germanisches Nationalmuseum de Nuremberg, cette exposition montre à quel point les religieuses du Moyen Âge menaient des vies variées, et quelles possibilités s’ouvraient à elles. Elle thématise le rôle crucial joué par les monastères de femmes dans les questions d’éducation, leurs liens avec la politique et l’économie, ainsi que l’influence décisive, mais encore sous-estimée, de ces femmes dans le domaine de la théologie. Une installation d’Annelies Štrba complète l’exposition. L’artiste vidéo Jürg Egli a fait fusionner ses photographies de vitraux, d’images de la vierge et de jardins fastueux en une œuvre nouvelle qui met le féminin au premier plan.

Images

Description

Tableau votif provenant de Sainte-Gertrude à Cologne, vers 1465, bois de chêne (à l’origine un unique panneau, scié ultérieurement) Wallraf-Richartz-Museum & Fondation Corboud Cologne, WRM 340-342.

Copyright: © Rheinisches Bildarchiv Köln, rba_c020465

Description

Détail d’une tenture d’église, Hortus conclusus, Bâle, 1480, laine, soie, fils d’or et d’argent tissés. Musée national suisse, LM 1959

Copyright: © Musée national suisse

Description

Entourage de Bernhard Strigel, Nonne en contemplation, Allgäu, vers 1500, peinture sur panneau de chêne Germanisches Nationalmuseum, Nuremberg, n° inv. Gm 577

Copyright: © Germanisches Nationalmuseum, Nuremberg. Photo: G. Janssen

Description

Entourage de Bernhard Strigel, Moniale endormie, Allgäu, vers 1500, peinture sur panneau de chêne Germanisches Nationalmuseum, Nuremberg, n° inv. Gm 576

Copyright: © Germanisches Nationalmuseum, Nuremberg. Photo: G. Janssen

Description

Herrade de Landsberg et sa communauté, tiré de: Herrade de Landsberg, Hortus Deliciarum, gravures sur cuivre coloriées à la main, 1818, papier Bibliothèque du Grand Séminaire, Strasbourg, Bl. XI.

Copyright: © Coll. et photogr. BNU de Strasbourg

Description

Maître de Liesborn, Saint François et sainte Claire ayant chacun à leurs pieds une communauté de clarisses avec leur abbesse, panneaux latéraux d’un retable du couvent Sainte-Claire de Cologne, Westphalie, vers 1480, panneau de chêne. Wallraf-Richartz-Museum & Fondation Corboud, Cologne, n° d’inv. WRM 377 et WRM 378

Copyright: © Rheinisches Bildarchiv Köln, rba_d001743

Description

Religieuses dans les stalles, détail du psautier d’Henri VI, 1400–1430 The British Library, London, Cotton MS Domitian A XVII., fol. 177v

Copyright: © The British Library Board

Description

Aperçu de l’exposition.

Copyright: © Musée national suisse

Description

Aperçu de l’exposition.

Copyright: © Musée national suisse

Description

Aperçu de l’exposition.

Copyright: © Musée national suisse

Description

Aperçu de l’exposition.

Copyright: © Musée national suisse

Contact presse du Musée national suisse

+41 44 218 66 63 medien@nationalmuseum.ch

Partenaires

Le Musée national suisse se remercie pour le généreux soutien.​

Achevé d’imprimer

  • Direction générale: Andreas Spillmann
  • Direction du projet et commissaire d’exposition: Christine Keller
  • Scénographie:Martin Sollberger, Ausstellungsgestaltung und Innenarchitektur Zollikon Assistenz: Sonja Koch, Zürich
  • Conception graphique et Key Visual: Jacqueline Schöb, Helene Leuzinger visuelle Kommunikation, Zürich Assistenz: Sina Scheller-Persenico, Zürich
  • Conseil scientifique e collaboration: Annalena Müller, Universität Fribourg
  • Collaboration scientifique: Roberta Spano, Maja Škrkić
  • Assistante d’exposition: Regula Moser
  • Comité consultatif: Heidi Amrein, Beat Högger, Markus Leuthard, Sabrina Médioni, Andreas Spillmann
  • Contrôle du projet: Sabrina Médioni
  • Résponsable juridique et contrats: Ursina Geissbühler, Jana Pfyl
  • Médiation culturelle: Stefanie Bittmann, Severin Marty
  • Direction technique: Debbie Sledsens
  • Aménagement de l’exposition: Kim Badertscher, Mike Roder, Dave Schwitter, Bachir Ezzarari, Marc Hägeli, Ladina Fait
  • Direction des travaux de conservation: Nathalie Ellwanger, Ulrike Rotenhäusler
  • Conservation et montage d’objets: Nikkibarla Calonder, Anna Jurt; Kevin Kohler, Sarah Longrée, Véronique Mathieu, Jürg Mathys, Françoise Michel, Gaby Petrak; Angela Stindt, Peter Wyer
  • Prêts: Angela Zeier, Maya Jucker
  • Logistique des objets: David Blazquez
  • Commande d’images et droits d’utilisation: Regula Moser
  • IT / Web: Thomas Bucher, Pasquale Pollastro, Danilo Rüttimann, René Vogel
  • Traductions: Marie-Claude Buch-Chalayer, Bill Gilonis, Marco Marcacci, Laurence Neuffer
  • Relecture et correction: Eva Carlevaro, Esther Füller, Christoph Lüthi, Laurence Neuffer, Roberta Spano, Maja Škrcić, Samuel van Willigen
  • Communication et marketing: Andrej Abplanalp, Alexander Rechsteiner, Carole Neuenschwander, Sebastiano Mereu, Anna-Britta Maag
  • Conseil scientifique: Dr. Annalena Müller, Dr. des. Anne Diekjobst, Fribourg, Prof. Dr. Eva Schlotheuber, Prof. Dr. Gabriela Signori, Prof. Dr. Johanna Thali, Dr. Martina Wehrli-Johns, Dr. Dölf Wild, Dr. Claudia Moddelmog, Prof. Dr. Tobias Hodel, Dr. Ruth Wiederkehr, Olivier Morand, Dr. Peter Niederhäuser und viele andere
  • installation vidéo: Annelies Štrba, in Zusammenarbeit mit Jürg Egli, für die Ausstellung «Nonnen. Starke Frauen im Mittelalter», 2020, Musik / musique / musica / music: Samuel Schobinger / Realisation / réalisation / realizzazione /realization: Jürg Egli, Analyze, Zürich

Prêts d’objets

  • Staatsarchiv Aargau, Aarau
  • Archives départementales de Maine-et-Loire, Angers
  • Historisches Museum Basel
  • Kunstmuseum Basel
  • Museum Kleines Klingental, Basel
  • Staatsarchiv Basel
  • Öffentliche Bibliothek der Universität Basel
  • Burgerbibliothek Bern
  • Bernisches Historisches Museum, Bern
  • LVR-LandesMuseum Bonn
  • Musées royaux d’Art et d’Histoire, Brussels
  • Musée gruerien, Bulle
  • Musée Unterlinden Colmar
  • Stiftsbibliothek Einsiedeln
  • Stiftsbibliothek Engelberg
  • Liebieghaus Skulpturensammlung, Frankfurt a.Main
  • Historisches Museum Thurgau, Frauenfeld
  • Kantonsbibliothek Thurgau, Frauenfeld
  • Städtische Museen Freiburg, Augustinermuseum, Freiburg im Breisgau
  • Adeva, Akademische Druck- und Verlangsanstalt, Graz,
  • Benediktinerinnenkloster St. Martin, Hermetschwil
  • Historisches Archiv der Stadt Köln
  • Museum Schnütgen, Köln
  • Wallraf-Richartz-Museum & Fondation Corboud, Köln
  • Leipzig, Universitätsbibliothek
  • Bibliothèque francophone multimedia de Limoges
  • Biblioteca Statale di Lucca
  • Bayerisches Nationalmuseum, München
  • Kloster St. Johann, Müstair
  • Musée Diocésain et Trésor de la Cathédrale, Namur
  • TreM.a Coll. Fondation Société archéologique de Namur, Namur
  • Germanisches Nationalmuseum Nürnberg
  • Stadtbibliothek im Bildungscampus Nürnberg
  • Erzbischöfliches Diözesanmuseum Paderborn
  • Benediktinerinnenkloster St. Andreas, Sarnen
  • Stadtbibliothek Schaffhausen, Ministerialbibliothek
  • Pinacoteca Nazionale di Siena, Polo museale della Toscana
  • Zentralbibliothek Solothurn
  • Stiftsbibliothek St. Gallen
  • Textilmuseum St. Gallen
  • Bibliothèque du Grand Seminaire, Strasbourg
  • Landesmuseum Württemberg, Stuttgart
  • Sint-Amelbergabasiliek, Susteren
  • Citta del Vaticano, Biblioteca Apostolica Vaticana
  • Dominikanerinnenkloster St. Katharina, Wil
  • Sammlung Emil Bühlre, Zürich
  • Stadtarchiv Zürich
  • Zentralbibliothek Zürich