accessibility.sr-only.opening-hours-term

Aujourd’hui

openinghours.openfromto.long

Horaires

Musée et boutique et restauration

  • openinghours.days.long.tuesday Ouvert jusqu’à openinghours.days.long.wednesday openinghours.openfromto.long

  • openinghours.days.long.thursday openinghours.openfromto.long

  • openinghours.days.long.friday Ouvert jusqu’à openinghours.days.long.sunday openinghours.openfromto.long

Bibliothèque

  • openinghours.days.long.tuesday Ouvert jusqu’à openinghours.days.long.wednesday openinghours.and openinghours.days.long.friday openinghours.openfromto.long

  • openinghours.days.long.thursday openinghours.openfromto.long

  • openinghours.days.long.saturday Ouvert jusqu’à openinghours.days.long.monday Fermé

Horaires particuliers

  • Vendredi Saint 29.03.2024 openinghours.openfromto.long

  • Samedi Saint 30.03.2024 openinghours.openfromto.long

  • Pâques 31.03.2024 openinghours.openfromto.long

  • Lundi de Pâques 01.04.2024 openinghours.openfromto.long

  • Sechseläuten 15.04.2024 Fermé

  • Fête du travail 01.05.2024 openinghours.openfromto.long

  • Ascension 09.05.2024 openinghours.openfromto.long

  • Pentecôte 19.05.2024 openinghours.openfromto.long

  • Lundi de Pentecôte 20.05.2024 openinghours.openfromto.long

  • Journée internationale des musées 26.05.2024 openinghours.openfromto.long

  • Fête nationale Suisse 01.08.2024 openinghours.openfromto.long

  • Longue nuit des musées 07.09.2024 openinghours.openfromto.long

  • Longue nuit des musées 08.09.2024 openinghours.openfromto.long

  • Knabenschiessen 09.09.2024 Fermé

accessibility.openinghours.special_opening_hours.link

Afficher tout

Aujourd’hui

openinghours.openfromto.long

Horaires

Musée et boutique et restauration

  • openinghours.days.long.tuesday Ouvert jusqu’à openinghours.days.long.wednesday openinghours.openfromto.long

  • openinghours.days.long.thursday openinghours.openfromto.long

  • openinghours.days.long.friday Ouvert jusqu’à openinghours.days.long.sunday openinghours.openfromto.long

Bibliothèque

  • openinghours.days.long.tuesday Ouvert jusqu’à openinghours.days.long.wednesday openinghours.and openinghours.days.long.friday openinghours.openfromto.long

  • openinghours.days.long.thursday openinghours.openfromto.long

  • openinghours.days.long.saturday Ouvert jusqu’à openinghours.days.long.monday Fermé

Horaires particuliers

  • Vendredi Saint 29.03.2024 openinghours.openfromto.long

  • Samedi Saint 30.03.2024 openinghours.openfromto.long

  • Pâques 31.03.2024 openinghours.openfromto.long

  • Lundi de Pâques 01.04.2024 openinghours.openfromto.long

  • Sechseläuten 15.04.2024 Fermé

  • Fête du travail 01.05.2024 openinghours.openfromto.long

  • Ascension 09.05.2024 openinghours.openfromto.long

  • Pentecôte 19.05.2024 openinghours.openfromto.long

  • Lundi de Pentecôte 20.05.2024 openinghours.openfromto.long

  • Journée internationale des musées 26.05.2024 openinghours.openfromto.long

  • Fête nationale Suisse 01.08.2024 openinghours.openfromto.long

  • Longue nuit des musées 07.09.2024 openinghours.openfromto.long

  • Longue nuit des musées 08.09.2024 openinghours.openfromto.long

  • Knabenschiessen 09.09.2024 Fermé

accessibility.openinghours.special_opening_hours.link

Afficher tout

accessibility.sr-only.body-term

Dans la forêt. Une histoire culturelle

Musée national Zurich | 18.3.2022 - 17.7.2022
Date de publication 16.3.2022

Exploitation. Destruction. Protection. Au cours des derniers siècles, notre rapport à la forêt a profondément évolué. Une nouvelle exposition au Musée national Zurich montre à quel point cette évolution a influencé la culture, mais aussi l’art et la littérature.

Exploitée par l’être humain depuis des siècles, la forêt est progressivement détruite par l’industrialisation croissante depuis le XIXe siècle. Et avec elle disparait une grande partie de la faune et de la flore. Cependant, certains s’y sont intéressés au-delà de son aspect économique. Des personnes comme Paul Sarasin (1856-1929), naturaliste et cofondateur du Parc National Suisse, se sont engagées en faveur de la protection de la nature et ont peu à peu suscité un changement de mentalité dans certains pans de la population. Le rejet de l’exploitation effrénée des ressources naturelles et la prise de conscience progressive de la nécessité de les utiliser avec parcimonie marquèrent le début de la protection de l’environnement. Mais ce «voyage» ne peut s’arrêter aux frontières d’un pays, comme le montre par exemple l’engagement radical de Bruno Manser, qui est parti à Bornéo dans les années 1980 pour lutter contre le déboisement de la forêt équatoriale avec les tribus nomades qui la peuplent et qui au final, l’a payé de sa vie. Ses journaux abondamment illustrés, que l’on peut voir dans l’exposition, sont un témoignage verbal et graphique de cette expérience.

Notre rapport ancestral à la forêt se reflète aussi dans de nombreuses œuvres artistiques et littéraires. Or ce lien a continuellement évolué. Tandis qu’à l’époque du romantisme, artistes et auteurs voyaient dans la forêt un refuge et un lieu où se ressourcer dans un monde en constante accélération, la modernité la représenta de manière hautement stylisée afin de la sublimer sous une forme esthétique extrêmement épurée.

Dans l’art du XXe siècle, la thématique de la forêt a pris de plus en plus la valeur d’un manifeste politique contre la destruction de l’environnement. Cette idée fondamentale se manifeste encore aujourd’hui, même si les formes et les supports sont différents d’il y a quelques décennies. Parallèlement, les représentations inspirées du romantisme sont plus présentes que jamais et tendent à refaire de la forêt un lieu de contemplation, de tranquillité et de détente. Comme à cette époque, nous vivons dans une société où tout va trop vite et où de plus en plus d’individus sont en quête d’un havre de paix.

Une sculpture d’arbre d’Ugo Rondinone constitue le point final de l’exposition et représente bien plus qu’un avertissement solennel contre le changement climatique. D’autres œuvres d’artistes contemporains, comme Guido Baselgia, Denise Bertschi, Julian Charrière, Franz Gertsch, Shirana Shahbazi ou Thomas Struth, montrent que nous pouvons percevoir aujourd’hui la forêt comme une entité globale. Dans la cour intérieure du musée, le public pourra en outre s’asseoir dans l’«arène pour l’arbre» et méditer sur l’avenir de la forêt. Au centre de cette œuvre de Klaus Littmann se trouve un arbre sans feuillage qui invite spectatrices et spectateurs à réfléchir à leur rapport à la forêt.

Images

La forêt de chênes, un sujet de prédilection

Robert Zünd pend à plusieurs reprises la forêt de chênes de manière quasiment identique. Par son style pictural minutieux, il occupe une place particulière dans la peinture de paysage suisse. Robert Zünd (1827–1909), Eichwald, 1859, Huile sur toile, 77,7 x 104,2 cm.

Kunstmuseum Luzern, Depositum der Stiftung BEST Art Collection Luzern, vormals Bernhard Eglin-Stiftung, Inv.-Nr. M 87x, © Kunstmuseum Luzern, Photo: Roberto Pellegrini

Le bûcheron

Le bûcheron de Ferdinand Hodler symbolise la force et la résistance. Cet homme héroïque qui domestique la nature deviendra lui-même sa plus grande menace. Ferdinand Hodler (1853–1918), Der Holzfäller, 1910, Huile sur toile, 129.5 x 100 cm.

Kunstsammlung der Schweizerischen Mobiliar Genossenschaft

Art provenant du Gran Chaco, Paraguay

L’artista Osvaldo Pitoe ricorda l’importanza della foresta, oggi gravemente minacciata dalla deforestazione. Osvaldo Pitoe, senza titolo, 2015.

Collection Artes Vivas, Verena Regehr Gerber

École forestière

L’école forestière de l’EPF de Zurich forme des spécialistes pour qu’ils protègent les forêts. Photo: diplômés et professeurs, 1866.

Photo: Archiv Eidg. Forschungsanstalt WSL, Bildarchiv Knuchel-ETH, 1892-1952

Ramasseuse de feuilles mortes

Des siècles durant, le bétail est nourri avec des feuilles mortes, qui servent aussi de litières dans les étables ou de matériau de remplissage pour les paillasses des personnes démunies. Ernest Biéler (1863–1948), Ramasseuse de feuilles mortes, s.d. [ca. 1909], gouache, aquarelle et crayon sur papier marouflé sur carton, 47 x 57,9 cm.

Musée d’art du Valais, Sion, inv. BA 2201 ©Musées cantonaux du Valais, Sion. Michel Martinez

Dernier soubresaut

Un arbre après l’autre tombe au sol dans un craquement. L’installation vidéo de Julian Charrière Ever Since We Crawled Out résume ainsi la situation : Peut-on encore sauver la forêt ? Ou le dernier arbre va-t-il bientôt être abattu ?

©Julian Charrière, 2022, ProLitteris, Zurich / VG Bild-Kunst, Bonn, Germany

La nature idéalisée

Les sapins déracinés symbolisent la puissance primordiale de la nature et les forces qui l’animent. Dans son atelier, Caspar Wolf confère une dimension théâtrale à cette forêt originelle. Caspar Wolf (1735–1783), Romantische Waldlandschaft mit drei Figuren, die eine Felszunge besteigen, 1769, Huile sur toile, 63 x 53,5 cm.

Aargauer Kunsthaus Aarau, Depositum der Koch-Berner-Stiftung, Photo: Jörg Müller

Destruction

En 1924, un glissement de terrain détruit une partie du village de Someo situé dans le Val Maggia. Les glissements de terrain, qui sont fréquents dans le Tessin, résultent du déboisement de grandes étendues de forêts de protection, qui a été réalisé au XIXe siècle pour le commerce du bois.

Photo: Anton Krenn, 1924, ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv, Hs_1360-0173-002

Bruno et Along Sega

Bruno Manser s’est engagé en faveur de la protection des forêts et des Penan qui y vivent. Photo:Along Sega, porte-parole et chef des Penan, met expressément en garde l’opinion publique mondiale contre la menace de destruction des forêts tropicales du Sarawak en Malaisie.

Photo: Erik Pauser, 1999

Journal de Bruno Manser

Durant son séjour chez les Penan au Sarawak, de 1984 à 1990, Bruno Manser tient un journal où il décrit et dessine ce qu’il voit avec la plus grande précision.

Museum der Kulturen Basel, Schenkung Erbengemeinschaft Bruno Manser 2021, Inv.-Nr. IIc 25507.08

Déjà trop tard ?

La sculpture d’Ugo Rondinone, qui a pris pour modèle un olivier vieux de 2000 ans en Italie du Sud, sonne comme un mauvais présage annonçant le changement climatique. Ugo Rondinone (*1964), wisdom? peace? blank? all of this?, 2007, fonte d’aluminium laquée de blanc.

Collection Maja Hoffmann / Luma Foundation, Photo: Enzo Velo

Arène pour un arbre

Klaus Littmann, Arena für einen Baum / Arena for a Tree, Kunstintervention 2022, Zurich.

Photo: Aviaticfilms, Courtesy of the KBH.G Cultural Foundation

Regard sur l’exposition.

© Musée national suisse

Regard sur l’exposition.

© Musée national suisse

Regard sur l’exposition.

© Musée national suisse

Regard sur l’exposition.

© Musée national suisse

Regard sur l’exposition.

© Musée national suisse

Affiche de l’exposition

Musée national suisse

Contact presse du Musée national suisse

+41 44 218 66 63 medien@nationalmuseum.ch