Key-Visual der Ausstellung "Anne Frank und die Schweiz"

Anne Frank et la Suisse

Exposition | accessibility.time_to

accessibility.sr-only.body-term

Exposition

Le livre Le Journal d’Anne Frank est mondialement célèbre. Mais ce que peu de gens savent, c’est que la diffusion de cette œuvre dans le monde entier a pour origine la Suisse. Tandis qu’Anne, sa sœur et sa mère ont péri dans un camp de concentration, le père d’Anne est le seul membre de la famille à avoir survécu à l’holocauste. Dans les années 1950, Otto Frank s’est installé chez sa sœur Leni à Bâle. Là, il s’est donné pour mission de porter en pleine lumière les notes de sa fille et de préserver son message en faveur de l’humanité et de la tolérance pour les générations futures.

En collaboration avec Anne Frank Fonds, Basel, et Familie Frank Zentrum im Jüdischen Museum Frankfurt

Articles sur le blog

Medias

Anne Frank et la Suisse

Musée national Zurich | 9.6.2022 - 6.11.2022
Date de publication 8.6.2022

Le livre Le Journal d’Anne Frank bouleversa le monde après l’Holocauste. Retraçant, pendant 735 jours, la vie quotidienne marquée par la peur et la faim de huit personnes juives retranchées dans une cachette à Amsterdam pour échapper aux nazis, cette chronique est connue dans le monde entier. En revanche, le lien entre la famille Frank, la diffusion du journal et la Suisse est peu connu.

Edith, Margot, Anne Frank et quatre autres clandestins juifs, périrent dans les camps de concentration. Seul Otto Frank survécut et revint d’Auschwitz en 1945. Devenu apatride, il choisit de s’installer en Suisse, où il s’employa à diffuser l’héritage de sa fille Anne dans le monde entier. Véritable plaidoyer en faveur de plus d’humanité et de tolérance, les journaux intimes d’Anne font partie du patrimoine littéraire mondial.

L’histoire de la famille Frank symbolise le destin d’innombrables familles juives pendant la Seconde Guerre mondiale: émigration, fuite, déportation, assassinat. Le souvenir de l’Holocauste a gagné en importance au milieu des années 1990. L’exposition fait le lien entre la fuite de la famille d’Anne Frank à Amsterdam et l’exil des autres membres de sa famille à Bâle. Les histoires parallèles des deux branches de la famille à l’époque de la Seconde Guerre mondiale mettent en lumière les menaces spécifiques qui pesaient sur les Juifs dans deux petits États européens.

L’exposition présente une reproduction du Journal d’Anne Frank et s’appuie sur ses récits pour décrire les conditions d’élaboration des textes et leur influence historique. La vie de la famille Frank est illustrée à travers des objets, des photos et des documents. Grâce à une coopération avec le Anne Frank Fonds de Bâle et le Familie Frank Zentrum de Frankfurt, qui centralise les archives de la famille, l’exposition déploie un récit authentique et, ce faisant, ouvre une fenêtre sur l’histoire quotidienne, ainsi que la politique à l’égard des réfugiés et l’aide aux réfugiés en Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale.

Images

Anne Frank

Anne Frank, Amsterdam, 1942

© Anne Frank Fonds Bâle

Le journal intime d’Anne Frank

Reproduction du journal intime à carreaux rouges et blancs d’Anne Frank, Amsterdam, 1942-1944

© Anne Frank Fonds Bâle

Première édition Het Achterhuis

Het Achterhuis, L’Annexe, un titre choisi par Anne Frank

© Musée national suisse

Anne Frank en Engadine

Dans les années 1930, Anne Frank passe les vacances d’été à Sils Maria en Engadine.

© Anne Frank Fonds Bâle

Anne Frank avec sa famille

Anne Frank et sa famille à Amsterdam sur le Merwedeplein, leur nouveau lieu de résidence à Amsterdam, 1941.

© Anne Frank Fonds Bâle

Pochette de pyjama d’Anne Frank

Pochette de pyjama brodée par Anne Frank, Amsterdam, 1934-1944

© Musée national suisse

Étoile jaune

Étoile jaune avec la mention «Jood» (Juif), Amsterdam, mai 1942-1945

© Joods Museum Amsterdam

Interdit aux Juifs

Trois garçons se tiennent avec leurs serviettes enroulées à l’entrée d’une piscine. Un panneau portant le texte «Voor Joden verboden» (interdit aux Juifs) est fixé à la clôture.

© Stadsarchief Rotterdam, Collectie J. Van Rijn

La «Shoah» de Schang Hutter

Sculpture en acier de Schang Hutter, 1998

© Musée national suisse

Regard sur l’exposition.

© Musée national suisse

Regard sur l’exposition.

© Musée national suisse

Contact presse du Musée national suisse

+41 44 218 66 63 medien@nationalmuseum.ch

Achevé d’imprimer

  • Direction générale Denise Tonella
  • Commissaires d’exposition Rebecca Sanders, Erika Hebeisen
  • Responsable du projet Rebecca Sanders
  • Collaborations scientific Marina Amstad, Manda Beck, Thomas Bochet, Noëmi Crain Merz, Aaron Estermann, Selina Stuber, Andreas Zangger
  • Scénographie Ralph Nicotera, Zürich
  • Graphisme Thomas Lehmann, LDSGN Zürich
  • Film La montée du national-socialisme Gabriel Heim, Basel
  • Animations et illustrations Nino Christen, Maj Dörig, Zürich
  • Comité consultatif Heidi Amrein, Beat Högger, Markus Leuthard, Sabrina Médioni, Denise Tonella
  • Contrôle du projet Sabrina Médioni
  • Médiation culturelle Gerda Bissig, Tanja Bitonti, Stefanie Bittmann-Brunschwiler, Sabina Brändli PH Zürich, Lisa Engi, Vera Humbel
  • Graphisme publicitaire Resort GmbH für Visuelle Kommunikation, Zürich
  • Direction technique Ladina Fait
  • Aménagement de l’exposition Bachir Ezzerari, Janine auf der Maur, Ladina Fait, Marc Hägeli, Mike Roder, David Schwitter
  • Direction des travaux de conservation Elke Mürau
  • Conservation et montage d’objets Anna Jurt, Sarah Longrée, Jürg Mathys, Elke Mürau, Tino Zagermann
  • Prêts et logistique d’objets Christian Affentranger, David Blazquez, Simon D’Hollosy, Reto Hegetschweiler, Maya Jucker, Markus Scherer, Samira Tanner, David von Arx, Angela Zeier
  • Photographie Jörg Brandt
  • Photothèque Andrea Kunz, Fabian Müller
  • IT | Web René Vogel, Danilo Rüttimann
  • Bornes interactives Thomas Bucher, Ulrich Heiniger, Pasquale Pollastro, Danilo Rüttimann, René Vogel
  • Marketing et communication Andrej Abplanalp, Alexander Rechsteiner, Carole Neuenschwander, Sebastiano Mereu, Anna-Britta Maag
  • Traductions Marie-Claude Buch-Chalayer, Bill Gilonis, Marco Marcacci, Laurence Neuffer

Prêts d’objets

  • Alice und Louis Koch-Stiftung, Basel
  • Anne Frank Fonds, Basel
  • Appenzeller Brauchtumsmuseum, Urnäsch
  • Archiv für Zeitgeschichte ETH Zürich
  • Familie Frank Zentrum im Jüdischen Museum Frankfurt, Dauerleihgabe des Anne Frank Fonds, Basel, und der Familie Elias-Frank
  • Gedenkstätte Bergen-Belsen, Lohheide
  • Historisches Museum Basel
  • Joods Museum, Amsterdam
  • Jüdisches Museum der Schweiz, Basel
  • Kantons- und Universitätsbibliothek, Freiburg
  • Museum Altes Zeughaus, Solothurn
  • Museum für Gestaltung Zürich, Zürcher Hochschule der Künste
  • Plakatsammlung, Schule für Gestaltung Basel
  • Fishel Rabinowicz, Locarno
  • Urs Rudolf, Solothurn
  • Bernard Schüle, Affoltern a. Albis
  • Stichting tot Behoud van Historische Philips Produkten (SBHP), Eindhoven
  • Stiftung Museum im Zeughaus, Schaffhausen