sr-only.main-nav-term

sr-only.header-term

© Musée national suisse

Exposition | 16.09.2022 - 15.01.2023

Baroque
Époque de contrastes

sr-only.body-term

Exposition

Le baroque est bien plus qu’un style. Cette époque culturelle, qui s’étend de 1580 à 1780, se caractérise par de forts contrastes: opulence et innovation d’un côté, mort et crises de l’autre. Les interminables guerres de religion et le commerce mondial permettent aux pays d’accroître leur puissance et aux échanges culturels de se développer, mais ils entraînent aussi des famines et de l’exploitation. La Suisse participe pleinement à cette évolution: ses architectes réalisent des œuvres importantes dans toute l’Europe, artistes et scientifiques forment des réseaux internationaux, la culture de cour française se reflète dans l’habillement et les intérieurs, et la circulation mondiale des savoirs et des biens change durablement la vie des gens. Cette exposition présente des objets précieux de l’architecture, de la culture des jardins, de la mode et de l’art, en se concentrant sur leur contexte historique pour révéler la créativité de cette époque dans toute son ambivalence.

Visites guidées

© Musée national suisse

Baroque

Visite pour les groupes privés

Visite guidée à travers l’exposition «Baroque».

Des visites guidées sont possibles en dehors des heures d'ouverture: lundi entre 09:30 et 18:00, du mardi au vendredi entre 09:30 et 19:45,  samedi et dimanche entre 10:00 et 17:00.

Inscription :  

deux semaines à l’avance

Durée :

 

60 minutes, autres offres sur demande

No. de participants :

 

25 personnes au max.

Coûts :

 

 

CHF 180 pour la visite guidée, plus l’entrée à tarif réduit de CHF 8 par personne.

Entrée libre pour les enfants et les jeunes jusqu’à 16 ans.

Pour les groupes de personnes titulaires d'un permis N, S, B, F (réfugiés) ainsi que F (étrangers admis provisoirement), la visite guidée et l'entrée sont gratuites.

person_card.sr-only.person_card_info Service des réservations

+41 44 218 66 00 reservationen@nationalmuseum.ch

Écoles

© Musée national suisse

Baroque : Tour d’horizon

Enseignement secondaire I et II

Visite guidée à travers l’exposition «Baroque».

Visite guidée : 1 heure

Les visites pour les groupes scolaires de Suisse sont gratuites.

Des visites guidées pour les groupes scolaires sont possibles, aussi en dehors des heures d'ouverture. L’entrée et les visites guidées pour les classes suisses sont gratuites. 

Inscription  :  

au moins deux semaines à l’avance

Durée :

 

visites guidées d’une heure, autres offres sur demande 

Nombre de participants :

 

25 personnes au maximum

Coûts :

 

  pour les classes suisses l’entrée et la visite guidée sont gratuites

person_card.sr-only.person_card_info Service des réservations

+41 44 218 66 00 reservationen@nationalmuseum.ch

Podcast

Visuel clé de l'exposition "Baroque. L'âge des contrastes".
 

Thierry Sarmant – Le rayonnement de la cour de France

Durant le règne de Louis XIV, tous les regards sont tournés vers la France. À une époque marquée par bon nombre de crises et de guerres, le roi de France développe la vie à la cour et mène à son apogée la production de luxe dans les domaines de la décoration d’intérieurs, des arts décoratifs et de la mode. Dans cette épisode, Thierry Sarmant, archiviste, historien et conservateur général aux Archives nationales à Paris, parle avec Florence Grivel de la création des manufactures royales et des multiples facettes de la personnalité de Louis XIV.

Écouter maintenant

Simona Boscani Leoni – Scoperte e invenzioni rivoluzionarie

L’invenzione del cannocchiale e del microscopio incarna in modo esemplare la nuova concezione del mondo in epoca barocca, un periodo contraddistinto da viaggi di artisti ed eruditi, dalla fondazione di accademie e dalla costituzione di collezioni. L’esplorazione empirica della natura coinvolge anche personalità svizzere quali Johann Jacob Scheuchzer o Maria Sibylla Merian. In questo episodio Brigitte Schwarz e Simona Boscani Leoni, professoressa di storia moderna all’Università di Losanna, getta uno sguardo sull’universo degli studiosi dell’epoca, mostrando come la Svizzera fosse pienamente integrata in questa vasta rete di ricerche e innovazioni.

Écouter maintenant

Roberto Zaugg – Die Schweiz und die Welt zur Zeit des Barock

Die Gegenreformation, der Dreissigjährige Krieg und die fortschreitende Kolonisierung prägen die Epoche des Barock. Die Zirkulation von Waren und Wissen wird durch den Ausbau von weltweiten Handelsnetzwerken beschleunigt. Die Eidgenossenschaft ist Teil dieser globalen Verflechtungsprozesse. Roberto Zaugg, Professor für Allgemeine und Schweizer Geschichte der Frühen Neuzeit an der Universität Zürich, spricht in dieser Folge mit Erik Thurnherr, Texetera, über die Vielschichtigkeit des Barock und deren politische und wirtschaftliche Zusammenhänge.

Écouter maintenant

Claudia Opitz-Belakhal – Die Rollen der Frau im Barock

Was bedeutet es, eine Frau zu sein im Barock? Haben Frauen zu dieser Zeit überhaupt Zugang zu Bildung? Inwiefern unterscheiden sich die Rechte einer verheirateten von einer unverheirateten Frau? Und was für Rollenbilder bestimmen die Zeit? Claudia Opitz-Belakhal, Professorin für Neure Geschichte an der Universität Basel und Erik Thurnherr, Texetera, nehmen in dieser Folge die Hörenden mit auf einen sozialgeschichtlichen Rundgang und sprechen über das Leben von Frauen im Barock in unterschiedlichen Gesellschaftsschichten – von der Naturforscherin bis hin zur Mätresse.

Écouter maintenant

Axel Christoph Gampp – Schweizer Barockarchitekten in Europa

Im Zuge der katholischen Reformbewegungen werden in ganz Europa prachtvolle Kirchen und bedeutende Paläste errichtet. Die Nachfrage nach barocker Baukultur als Zeichen kirchlicher und staatlicher Repräsentation ist gross. In dieser Folge spricht Axel Christoph Gampp, Professor am Kunsthistorischen Seminar der Universität Basel und an der Berner Fachhochschule mit Erik Thurnherr, Texetera, über die massgebliche Beteiligung von Tessiner Architekten an der barocken Gestaltung von Rom und erläutert, wie Graubündner Baumeister die italienisierende Formensprache in den süddeutschen Raum transferiert haben.

Écouter maintenant

Gabrielle Schaad – Barock nach dem Barock

Im 20. Jahrhundert erfährt der Barockbegriff eine Aktualisierung. Er wird nicht mehr nur als Epochen- oder Stilbezeichnung verwendet, sondern als kreatives, quasi universal übertragbares Konzept eingeführt. Gabrielle Schaad, Kunsthistorikerin und Dozentin an der Zürcher Hochschule der Künste und an der TU München und Erik Thurnherr, Texetera, gehen in dieser Podcast-Folge den Ursprüngen des Barock-Begriffs nach und erklären, dass barocke Konzepte wie Ensembleschöpfungen, Immersion oder Raumillusion bis in die heutige Zeit nachhallen.

Écouter maintenant

Articles sur le blog

Medias

Baroque. Époque de contrastes

Musée national Zurich | 16.9.2022 - 15.1.2023
Date de publication 14.9.2022

Opulence et innovation d’un côté, mort et crise de l’autre: l’époque baroque se caractérise par de forts contrastes, dont on constate aujourd’hui encore les répercussions. Dans le cadre de sa grande exposition d’automne, le Musée national Zurich plonge au cœur de cette période.

Lorsque l’on entend le terme «baroque», on pense généralement aux somptueuses églises et aux chefs-d’œuvre des beaux-arts, ou encore aux majestueux palais célébrant l’opulence de leurs souverains. Cette époque de près de deux cents ans (1580-1780) cache toutefois sous un vernis éblouissant une réalité complexe. Le baroque, époque des extrêmes, avait aussi une face sombre et tragique: au luxe s’opposait d’interminables guerres de religion, la colonisation et la misère.

La guerre de Trente Ans et la Contre-Réforme furent en grande partie responsables du fossé qui divisa la société. Les conflits se transformèrent de plus en plus en état de guerre permanent pour la prise du pouvoir en Europe centrale, ce qui forgea la vie religieuse et le système politique en Europe, mais engendra aussi de profonds changements sociétaux, économiques et culturels. Dans cet océan d’ambivalences, la science et la culture se développèrent et se transformèrent à grande vitesse. Elles contribuèrent à façonner un monde de plus en plus interconnecté et mondialisé. La Confédération faisait elle aussi partie intégrante de cette interdépendance aux multiples facettes. Ses habitants suivirent de nombreuses tendances en matière de mode, de culture de jardins et d’aménagement intérieur. Dans le même temps, des architectes suisses tels que le Tessinois Francesco Borromini à Rome contribuèrent par des œuvres remarquables à diffuser largement le baroque dans toute l’Europe.

L’exposition du Musée national Zurich met en lumière cette période fascinante. Elle dévoile le rôle actif joué par la Confédération dans une époque mondialisée et les influences qu’elle a pu y exercer. L’exposition montre également la manière dont les éléments baroques ont façonné la société jusqu’à aujourd’hui, de nos tables à manger à nos jardins. Les objets précieux baroques présentés, issus de l’architecture, de la culture des jardins, de la mode et de l’art, de même que les explications sur leur contexte historique, révèlent le faste et la beauté de cette époque.

Images

De près et de loin

Durant la période baroque, la nature morte s’impose comme un genre à part entière. L’ostentation d’objets et de matériaux de luxe évoque les intérêts de l’époque dans les domaines du collectionnisme et du commerce. Simon Luttichuys (attribué à), nature morte, 1650–1680, huile sur toile.

Rijksmuseum, Amsterdam

L’Europe en champ de bataille

Conséquence de conflits religieux, la guerre de Trente Ans est l’événement décisif de l’époque baroque. Les mercenaires pillent et tuent à proximité des champs de bataille. La population est touchée par la faim, les maladies et les épidémies. Philips Wouwerman, bataille (de Nördlingen), 1665–1668, huile sur toile.

bpk / Bayerische Staatsgemäldesammlungen

Une nouvelle vision du monde

L’expansionnisme européen est à l’origine d’un intérêt croissant pour la cartographie. Les cartes élaborées avec soin ne sont pas seulement importantes pour la navigation : rassemblées dans de précieux atlas, ce sont également des pièces de collection convoitées. Pieter Goos, Zee-atlas ofte waterwereld […], Amsterdam, 1676, gravure sur cuivre colorée.

Utrecht University Library

La culture baroque du collectionnisme

À aucune autre époque, l’activité de collection n’a été aussi intense. Dans les cabinets d’art et de curiosités princiers et bourgeois, les connaissances du monde sont réunies, présentées, étudiées et discutées sur la base d’objets et d’oeuvres d’art les plus divers. Cornelis I. de Baellieur, galerie d’un collectionneur, vers 1640, huile sur bois.

Privatsammlung, Dauerleihgabe an LIECHTENSTEIN. The Princely Collections, Vaduz-Vienna, Inv.-Nr. G 28 © LIECHTENSTEIN. The Princely Collections, Vaduz–Vienna

Instruire et émouvoir

Issu d’une famille tessinoise, Giovanni Serodine (1594/1600–1630) est un précurseur de l’art sacré du premier baroque. Les églises baroques richement décorées et les tableaux religieux servent d’instrument visuel à la foi chrétienne. Giovanni Serodine, Vergine dei Mercedari, vers 1625–1627, huile sur toile.

Pinacoteca cantonale Giovanni Züst, Rancate (Mendrisio), Cantone Ticino, Svizzera (Foto: Roberto Pellegrini)

Histoire du Roi

La tapisserie représente une scène dans le contexte de la paix des Pyrénées et du mariage entre Louis XIV et l’infante d’Espagne. La rencontre se déroule dans une salle spécialement aménagée pour l’occasion. Charles Le Brun, Entrevue de Philippe IV et Louis XIV, Manufacture des Gobelins, Paris, 1668, tapisserie (haute lisse), soie, laine, fils d’or.

(Collection du) Mobilier national, Paris, Philippe Sébert

Vues de Rome

Giovanni Battista Piranesi (1720–1778) restitue une image saisissante de la ville baroque. Bon nombre de ses principaux monuments, comme l’obélisque sur la Piazza del Popolo, remontent jusqu’à Domenico Fontana. Giovanni Battista Piranesi, Veduta della Piazza del Popolo, feuille de la série « Vedute di Roma », 1750–1775, eau-forte.

ETH-Bibliothek Zürich, Graphische Sammlung

Un objet précieux provenant de l’océan

Depuis le XVIe siècle, les coupes en forme de nautile somptueusement décorées sont des objets particulièrement convoités dans les cabinets d’art et de curiosités. La nymphe assise sur le nautile évoque le lieu d’où provient ce mollusque, à savoir la région indopacifique. Coupe en forme de nautile, Melchior Maria Müller, Zoug, vers 1670–1680, nacre, argent partiellement doré.

Musée national suisse

Soie exotique

Ce manteau, dont la propriétaire était suisse, se caractérise par un raffiné tissu de soie orné de chinoiseries. L’étoffe provient des Pays-Bas, où les fabricants se spécialisent dans la production de tissus aux motifs inspirés de l’Extrême-Orient qu’ils exportent dans toute l’Europe. Manteau, 1730–1750, soie.

Musée national suisse

La mode à la cour d’Espagne

Avec l’archiduchesse Marie-Anne, la crinoline appellee vertugadin acquiert une valeur iconique grâce aux portraits du peintre de cour Diego Velázquez (1599–1660). Le vertugadin est issu de la crinoline espagnole et française, témoignant des échanges entre les deux cours. Diego Rodríguez de Silva y Velázquez et atelier, l’archiduchesse Marie-Anne, reine d’Espagne, 1652–1653, huile sur toile.

Kunsthistorisches Museum Wien, Gemäldegalerie, photo: KHM-Museumsverband

Regard sur l’exposition.

© Musée national suisse

Regard sur l’exposition.

© Musée national suisse

Regard sur l’exposition.

© Musée national suisse

Regard sur l’exposition.

© Musée national suisse

Regard sur l’exposition.

© Musée national suisse

Contact presse du Musée national suisse

+41 44 218 66 63 medien@nationalmuseum.ch

Achevé d’imprimer

  • Direction générale Denise Tonella
  • Direction du projet et commissaire d’exposition Joya Indermühle
  • Conseil curatorial Christina Sonderegger
  • Collaboration scientifique Michèle Seehafer
  • Scénographie Alex Harb
  • Suivi du projet Heidi Amrein
  • Assistante du projet Noemi Albert
  • Coordination du projet Sophie Dänzer, Regula Moser
  • Conseil scientifique Axel Christoph Gampp, Christine Göttler, Urs Haenggli
  • Recherches particulières Noemi Albert, Andrea Franzen, Christian Hörack, Daniela Schwab, Christina Sonderegger, Christian Weiss
  • Comité consultatif Heidi Amrein, Beat Högger, Markus Leuthard, Sabrina Médioni, Denise Tonella
  • Contrôle du projet Sabrina Médioni
  • Médiation culturelle Gerda Bissig, Stefanie Bittmann, Lisa Engi, Vera Humbel
  • Graphisme publicitaire Roli Hofer, Zürich
  • Conception graphique Thomas Lehmann, LDSGN Zürich
  • Direction technique Debbie Sledsens, Mike Zaugg
  • Aménagement de l’exposition Bashir Ezzerari, Janine auf der Mauer, Marc Hägeli, Dave Schwitter, Ladina Fait, Philippe Leuthardt
  • Direction des travaux de conservation Nikkibarla Calonder, Carolin Muschel
  • Conservation et montage d’objets Nikkibarla Calonder, Natalie Ellwanger, Anna Jurt, Iona Leroy, Sarah Longrée, Jürg Mathys, Charlotte Maier, Carolin Muschel, Sarah Obrecht, Gaby Petrak, Guillaume Rapin, Ulrike Rothenhäusler, Alexandra Schorpp, Alina Schmid, Helen Wybrew-Bond, Peter Wyer, Tino Zagermann; Chrigel Alder, Alder Stahl + Schweiss, Wädenswil; Romain Jeanneret, Atelier de restauration, Abbaye de St-Maurice; Glas Mäder & Co. AG, Rüschlikon; Sarah Obrecht, Bern; Marco Rebel, Luzern
  • Prêts et logistique d’objets Christian Affentranger, David Blazquez, Simon D’Hollosy, Reto Hegetschweiler, Maya Jucker, Markus Scherer, Samira Tanner, Angela Zeier
  • Photographie Jörg Brandt
  • Photothèque Fabian Müller, Andrea Kunz
  • IT | Web Danilo Rüttimann, René Vogel
  • Bornes interactives Alex Baur, Thomas Bucher, Ueli Heiniger, Pasquale Pollastro, Danilo Rüttimann, René Vogel
  • Projection animée de cartes xkopp creative, Berlin
  • Podcast: Texetera, Bern
  • Marketing et communication Andrej Abplanalp, Anna-Britta Maag, Sebastiano Mereu, Carole Neuenschwander, Alexander Rechsteiner
  • Traductions Marco Marcacci, Laurence Neuffer, Nigel Stephenson

Prêts d’objets

  • Staatsarchiv Aargau
  • Bischöfliche Administration der Kapellstiftung | Schatzkammer und Wallfahrtsmuseum, Altötting
  • Rijksmuseum, Amsterdam
  • Alice und Louis Koch-Stiftung, Basel
  • Historisches Museum Basel
  • Staatsarchiv Basel-Stadt
  • Öffentliche Bibliothek der Universität Basel
  • Bernisches Historisches Museum, Bern
  • Burgerbibliothek Bern
  • Staatsarchiv des Kantons Bern
  • Universitätsbibliothek Bern, Bibliothek Münstergasse
  • Haus zum Dolder – Sammlung Dr. Edmund Müller, Beromünster
  • Musée militaire et des toiles peintes, Colombier
  • Bibliothèque de Genève, Ville de Genève
  • Collection Musée Ariana, Ville de Genève
  • Fondation Charles-Frédéric Necker, Genève
  • MAH Musée d’art et d’histoire, Ville de Genève
  • Stiftung Schloss Jegenstorf
  • Musée Historique Lausanne
  • Museo d’arte della Svizzera italiana, Lugano. Collezione Città di Lugano
  • Historisches Museum Luzern
  • Provinzarchiv Schweizer Kapuziner, Luzern
  • Staatsarchiv des Kantons Luzern
  • Accademia di architettura, Università della Svizzera italiana, Mendrisio
  • Bayerisches Hauptstaatsarchiv München
  • Bayerische Staatsgemäldesammlungen, München – Alte Pinakothek
  • Grafische Sammlung, Institut für Kunstgeschichte der Ludwig-Maximilians-Universität München
  • Universitätsbibliothek der LMU München
  • Germanisches Nationalmuseum, Nürnberg
  • Château de Nyon
  • Mobilier national, Paris
  • Pinacoteca cantonale Giovanni Züst, Rancate (Mendrisio), Cantone Ticino, Svizzera / Deposito Fondazione Gottfried Keller, Berna
  • Gallerie Nazionali d’Arte Antica di Roma
  • Zentralbibliothek Solothurn
  • Galerie Ruf AG, Stansstad
  • Kunstmuseum St.Gallen
  • Stiftsbibliothek St.Gallen
  • Textilmuseum St.Gallen
  • Stiftung Schloss Landshut, Utzenstorf
  • Utrecht University Library
  • LIECHTENSTEIN. The Princely Collections, Vaduz-Vienna
  • Biblioteca Apostolica Vaticana, Città del Vaticano
  • Musei Vaticani, Città del Vaticano
  • ALBERTINA, Wien
  • Kunsthistorisches Museum Wien, Gemäldegalerie
  • Kunst Museum Winterthur
  • Entomologische Sammlung ETH Zürich
  • ETH-Bibliothek, Zürich
  • Graphische Sammlung ETH Zürich
  • Jesuitenbibliothek Zürich
  • Kunsthaus Zürich
  • Museum zur Geschichte der Veterinärmedizin und A.+M.Mahler-Lee Microscope Collection, Zürich
  • Paläontologisches Institut und Museum, Universität Zürich
  • Schweizer Finanzmuseum, Zürich
  • Zentralbibliothek Zürich
  • Zürcher Hochschule der Künste | Museum für Gestaltung Zürich
  • Staatsarchiv des Kantons Zug