Exposition | 16.10. - 19.12.2020

L'homme épuisé

Exposition

Au fil de l’histoire, les hommes se sont inventé de nombreux idéaux héroïques : des vainqueurs flamboyants, des créateurs imbus d’eux-mêmes, des hommes à l’image de Dieu. Toutefois, lorsqu’on y regarde de plus près, tous ces idéaux s’avèrent être trop grands pour l’homme qui finit par se briser en tentant de leur ressembler. La quatrième exposition des deux commissaires invités Stefan Zweifel et Juri Steiner, présentée au Musée national Zurich, explore l’image de l’homme dans la culture européenne. Des témoignages des deux derniers millénaires issus de la philosophie, de la société ou de la médecine illustrent le concept de masculinité et la lutte pour se l’approprier. On retrouve ses traces au fil des siècles dans l’art, l’histoire, la littérature et le cinéma.

Articles sur le blog

Mämä Sykora

13. novembre 2020

Petite typologie des joueurs de football

L’idéal masculin a constamment évolué au cours des dernières décennies et c’est sur un terrain de football que l’on s’en aperçoit le mieux. Plongée dans les stades du temps passé.

Plus…

Alexander Rechsteiner

3. novembre 2020

La naissance de l’homme moderne

En 1914, les soldats partent à la guerre la fleur au fusil. Ils partagent également un idéal de virilité qui sera bafoué par les pluies d’obus de l’artillerie. En effet, leur mythe du preux chevalier s’avérera illusoire.

Plus…

Alexander Rechsteiner

16. octobre 2020

L’homme épuisé

La sculpture antique de Laocoon et de ses fils ne fait pas seulement figure de tournant dans la représentation artistique de l’homme ; elle a été le réceptacle de l’idéal masculin en perpétuelle mutation.

Plus…
Tous les articles du blog

Medias

L’homme épuisé

Musée national Zurich | 16.10.2020 - 19.12.2020
Date de publication 15.10.2020

Le Musée national Zurich explore la représentation de l’homme dans la culture européenne. Des témoignages de deux derniers millénaires issus de la philosophie, de la société ou de la médecine illustrent le concept de masculinité et de la lutte pour répondre à ses exigences.

Au fil de l’histoire, les hommes se sont inventé de nombreux idéaux héroïques: héros flamboyants, créateurs accomplis, êtres à l’image de Dieu. En regardant de plus près, on s’aperçoit que ces idéaux se révèlent bien souvent inaccessibles et que l’homme finit par s’y briser. La guerre, la technique, le sport, mais aussi le vaste domaine du mariage, de la famille et de la sexualité sont les lieux où la virilité aime à s’exhiber, et ce depuis l’Antiquité.

L’exposition montre l’évolution des idéaux virils au cours des siècles, en s’appuyant sur près de 200 artefacts culturels et artistiques, dont certains sont des prêts exceptionnels en provenance de Londres, Vienne ou encore Paris. Les objets exposés attestent de la répétition du drame de l’idéalisation et montre que le destin de Zinédine Zidane, par exemple, ne diffère pas vraiment de celui du prêtre grec Laocoon. Ce dernier fut puni pour s’être livré à des ébats sexuels sur l’autel d’Apollon dans un moment d’arrogance. C’est en vain qu’il lutta contre les serpents de la vengeance envoyés par le dieu grec. De son côté, Zinédine, footballeur d’exception mais non immunisé contre les éclats d’orgueil, envoya son adversaire au tapis d’un basique coup de tête dans un moment de surcharge émotionnelle. L’histoire des deux hommes se ressemble plus qu’il n’y apparaît au premier abord. Une reproduction en plâtre du groupe du Laocoon, statue antique majeure, et une vidéo contemporaine de Zinédine Zidane constituent le point de départ de cette exposition dense et associative sur ce qui fait l’essence de la masculinité. La perspective féminine y a aussi sa place, car la notion de virilité apparaît de manière continue dans les œuvres d’artistes comme Louise Bourgeois, Maria Lassnig ou Sarah Lucas.

À l’autre extrémité de l’exposition, le célèbre hermaphrodite endormi referme la boucle historique. Cette sculpture antique grandeur nature, aux attributs masculins et féminins, aura alimenté les fantasmes et les désirs les plus ardents des siècles durant. L’existence d’une pluralité des identités sexuelles devient visible et donne aux visiteurs l’espoir qu’un jour il sera possible de s’affranchir des stéréotypes hérités des âges anciens.

Après 1900-1914. Expédition bonheur (2014) et Dada Universal (2016), Imagine 68 – Le spectacle de la révolution (2018), L’homme épuisé est la quatrième exposition conçue par Juri Steiner et Stefan Zweifel pour le Musée national Zurich. À travers leur incursion dans l’histoire de la culture européenne et de sa représentation de l’homme, les deux curateurs invités font de l’homme blanc leur sujet d’étude. Il en résulte une quête polymorphe, artistique, mais aussi paradoxale de l’essence de la figure masculine.

Images

Groupe du Laocoon, plâtre du début du 19ème siècle basé sur l'ancien marbre original au Vatican.

Antikenmuseum Basel und Sammlung Ludwig, Skulpturhalle

Juergen Teller, Self-portrait for Business of Fashion, London 2015, Ed.1/3, impression jet d'encre, 152.4 x 241.3 cm.

Juergen Teller

Thomas Hirschhorn avec Marcus Steinweg, Map of Headlessness, 2011, technique mixte, 401 x 241 x 5 cm.

Musée Jenisch Vevey, Photgraphie: Florian Kleinefenn © Thomas Hirschhorn / 2020, ProLitteris, Zurich

Andy Warhol, Oxidation Painting, 1978, divers matériaux sur cuivre - peinture métallisée sur toile, 198 x 528 cm.

Bischofberger Collection, Männedorf-Zurich / © The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / 2020, ProLitteris, Zurich

Andy Warhol, Pietà relief sculpture, 1976 / 1986, tirage gélatino-argentique, 25,8 x 35,5 cm.

Musée national d‘art moderne/Centre de création industrielle © The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / 2020, ProLitteris, Zurich

Roman Signer, Portrait Gallery, 1993, photographs, oil drums, bell buttons, batteries.

Kunsthaus Zug, Schenkung Peter und Christine Kamm, Inv.-No. 1030.1-16. Photo: Musée national suisse

Aperçu de l’exposition.

© Musée national suisse

Aperçu de l’exposition.

© Musée national suisse

Aperçu de l’exposition.

© Musée national suisse

Contact presse du Musée national suisse

+41 44 218 66 63 medien@nationalmuseum.ch

Achevé d’imprimer

  • Direction générale Andreas Spillmann
  • Commissaires de l’exposition Juri Steiner, Stefan Zweifel
  • Direction du projet Anna Wälli
  • Collaboration scientifique Manda Beck, Regula Moser
  • Scénographie Alex Harb
  • Conception graphique Graphic Studio Marie Lusa, Marie Lusa, Dominique Wyss
  • Réalisation graphique André Bex, bex.fm
  • Audioguide Texetera GmbH, Erik Thurnherr
  • Médiation culturelle Stefanie Bittmann, Maria Iseli
  • Marketing et communication Andrej Abplanalp, Alexander Rechsteiner, Carole Neuenschwander, Sebastiano Mereu, Anna-Britta Maag
  • Direction technique
    Debbie Sledsens
  • Assistance technique
    Viola Valsesia
  • Aménagement de l’exposition Janine Auf der Maur, Kim Badertscher, Bachir Ezzarari, Ladina Fait, Marc Häggeli, Mike Roder, Dave Schwitter
  • Direction des travaux de conservation Natalie Ellwanger, Iona Leroy
  • Conservation et montage d’objets Véronique Mathieu, Jürg Mathys, Françoise Michel, Ulrike Rothenhäusler, Alexandra Schorpp, Peter Wyer, Tino Zagermann
  • Logistique des objets et montage d’objets Christian Affentranger, David Blazquez, Simon D’Hollosy, Reto Hegetschweiler, Markus Scherer
  • Prêts Maya Jucker, Angela Zeier
  • Comité consultatif Heidi Amrein, Beat Högger, Markus Leuthard, Sabrina Médioni, Andreas Spillmann
  • Contrôle du projet Sabrina Médioni
  • Résponsable juridique et contrats Beatrice Käser, Jana Pfyl
  • Photographie Jörg Brandt, Zvonimir Pisonic
  • Photothèque Andrea Kunz, Fabian Müller
  • Montage Pasquale Pollastro
  • IT | Web Thomas Bucher, Ulrich Heiniger, Pasquale Pollastro, Danilo Rüttimann, René Vogel
  • Traductions et relecture Bill Gilonis, Anne-Outram Mott, Laurence Neuffer

Prêts d’objets

  • Aargauer Kunsthaus Aarau
  • Site et Musée romains d’Avenches
     
  • Antikenmuseum Basel und Sammlung Ludwig
  • Kunstmuseum Basel
  • Öffentliche Bibliothek der Universität Basel
  • Antikensammlung Bern, Institut für Archäologische Wissenschaften
  • Kunstmuseum Bern, Stiftung Kunsthalle Bern
  • Schweizerischen Eidgenossenschaft, Zentralstelle Historisches Armeematerial, ZSHAM, Bern
     
  • Bündner Kunstmuseum Chur
     
  • L.A. Galerie – Lothar Albrecht, Frankfurt
  • Militär- und Festungsmuseum Full-Reuenthal
     
  • Collection du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève (FMAC)
  • MAH Musée d’art et d’histoire, Ville de Genève
  • Neue Galerie am Universalmuseum Joanneum, Graz
     
  • Collection de l’Art Brut, Lausanne
  • Juergen Teller, London
  • Tate, London
  • Museo d’arte della Svizzera italiana, Lugano
     
  • Bischofberger Collection, Männedorf-Zurich
     
  • Albert Watson, New York
  • The Robert Mapplethorpe Foundation, New York
     
  • Bibliothèque nationale de France, Paris
  • Centre Pompidou, Paris – Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle
  • Collection Fondation Giacometti, Paris
  • Galerie 1900–2000, Paris
  • Musée de l’Armée, Paris
     
  • Musée Jenisch Vevey
     
  • Anna Grzelewska, Warschau
  • Bundesmobilienverwaltung, Hofmobiliendepot, Möbel Museum Wien
  • Kunsthistorisches Museum Wien
  • Sammlung Fotomuseum Winterthur
  • Stiftung für Kunst, Kultur und Geschichte, Winterthur
     
  • Kunsthaus Zug
  • Bildhalle Zürich
  • ETH-Bibliothek, Zürich
  • Graphische Sammlung ETH Zürich
  • Hauser & Wirth, Zürich
  • Karlheinz Weinberger Stiftung, Zürich
  • Kunsthaus Zürich
  • Museum der Anthropologie, Anthropologisches Institut der Universität Zürich
  • Rico Scagliola & Michael Meier, Zürich
  • Universität Zürich, Institut für Evolutionäre Medizin (IEM), Zürich
     
  • Florio Puenter
  • Nicola Erni Collection
  • Sammlung Ringier, Schweiz
  • Sammlung Thomas Koerfer
     
  • Collections privées