Exposition

Collection dans l‘aile ouest

Exposition

L’exposition présente plus de 7000 objets appartenant à la collection du musée et illustre, sur une période couvrant un millénaire, la production artisanale et les arts décoratifs en Suisse. Les salles d’exposition constituent par ailleurs d’importants témoignages de différentes époques : en établissant un lien entre les objets exposés et un cadre fortement marqué par la dimension historique, elles permettent aux visiteurs d’explorer le passé sous toutes ses facettes.

Visites guidées

Le Musée national Zurich  propose une variété de manifestations et visites guidées.

Tous les offres sur le site allemand

App «Musée national de Zurich»

L’app «Musée national de Zurich» oriente les visiteurs de manière originale au sein du musée. Écoutez les audioguides sur les expositions gratuitement sur votre appareil.

App Store   Google Play

 

 

Des visites guidées sont possibles en dehors des heures d'ouverture: lundi entre 9h30 et 18h00, du mardi au vendredi entre 9h30 et 19h45,  samedi et dimanche entre 10h00 et 17h00.

Inscription :  

deux semaines à l’avance

Durée :

 

60 minutes, autres offres sur demande

No. de participants :

 

25 personnes au max.

Coûts :

 

 

CHF 180 pour la visite guidée, plus l’entrée à tarif réduit de CHF 8 par personne.

Entrée libre pour les enfants et les jeunes jusqu’à 16 ans

Articles sur le blog

Andrej Abplanalp

11. octobre 2019

Mathématiques dorées à l’or fin

Jost Bürgi était un génie. Il a révolutionné les mathématiques et la mesure du temps. Grâce à son habileté manuelle, les résultats de ses recherches ne sont pas seulement de la théorie pour la science d’aujourd’hui.

Plus…

Fabian Müller

26. juin 2018

Une visite du Musée national vers 1900

Dès son inauguration il y a 120 ans, le Musée national commence à attirer les visiteurs. La longueur des travaux et le débat politique nourri en amont du projet attisent la curiosité de la population. L’entrée gratuite et l’emplacement de l’établissement, tout près de la gare de Zurich, contribuent également à ce succès, même si c’est surtout l’aménagement spectaculaire des salles d’exposition qui suscite l’enthousiasme du public.

Plus…

Andrej Abplanalp

23. septembre 2017

Les vitrines du XVIe siècle

En politique, il est important de marquer sa présence auprès des citoyens. Dans l’ancienne Confédération, il n’en était pas autrement.

Plus…
Tous les articles du blog

Médias

Réouverture de la collection dans l‘aile ouest

Musée national Zurich
Date de publication 10.10.2019

La rénovation de l’aile ouest du Musée national Zurich est achevée. Elle a retrouvé l’état dans lequel elle était en 1898 et a été dotée des équipements techniques les plus modernes. Résultat: un véritable trésor qui concentre le meilleur de chaque époque.

La rénovation de l’aile ouest, construction unique en son genre, représente aussi un retour aux sources du Musée national. Conçue par Gustav Gull et inaugurée en 1898, elle a vu le jour à l’apogée de l’historicisme. Ce courant artistique ne se contentait pas de combiner différents styles historiques, mais créait de surcroît de nouveaux éléments pour les ajouter à l’ensemble. Une telle diversité faisait de la rénovation du bâtiment une véritable gageure.

La collaboration étroite avec les services cantonaux de conservation des monuments historiques a permis à l’aile ouest de retrouver dans une large mesure son état original de 1898. Pour y parvenir, il a fallu étudier précisément l’architecture, qui d’une salle à l’autre s’inspire d’époques différentes, mais aussi le mode de présentation des expositions. Celle-ci avait joué un rôle décisif lors de la construction du musée, il y a plus de 120 ans, car à l’époque, la salle et les objets qu’elle abritait étaient considérés comme une unité. Gustav Gull construisait quasiment les salles d’exposition autour des pièces exposées, créant ainsi une atmosphère d’une densité historique rare, qui rendait le passé plus accessible et l’histoire plus directement palpable.

Mais les travaux réalisés ne sont pas un simple hommage au passé: fidèles à la démarche historiciste, ils intègrent aussi une réappropriation des atouts des époques précédentes. Les technologies les plus modernes sont venues les compléter. Les architectes Christ & Gantenbein ont reconstruit les sols d’origine en les adaptant aux exigences actuelles, ont dégagé des puits de lumières et réouvert des fenêtres qui avaient été murées au cours des dernières décennies. Au passage, ils ont redonné une visibilité à des peintures depuis longtemps tombées dans l’oubli. Le résultat de ces opérations révèle un trésor de l’artisanat d'art suisse, qui comblera aussi bien les amateurs de musées que les amoureux de l’architecture.

Images

« Catoptric Ring », Otto Künzli (*1948). Bague dessinée en 1988 et réalisée en 1992. Or et miroir

Catoptric désigne en grec ancien le miroir. Le miroir intégré dans la bague reflète l’œil de la personne qui la porte, lorsqu’elle l’observe. Otto Künzli est connu pour sa conception de bijoux qui s’inspirent souvent, dans une forme cryptée, à des thématiques sociales ou politiques.

Copyright: Musée national suisse

Bague. Or rouge, pierres colorées

En 1820, Johann Wolfgang Goethe a offert cette bague à Wilhelmine Herzlieb, une jeune fille de 18 ans dont il était tombé amoureux. Hélas sans succès, car sa bien-aimée a fini par épouser un autre homme. Dépôt de la Fondation Alice et Louis Koch

Copyright: Musée national suisse

Ensemble de Julian Zigerli (*1984). Short et veste appartenant à la collection « My Daddy was a military pilot ». 2013. Soie imprimée

Son nom est synonyme de design rafraîchissant et techniquement abouti. Ses créations sont caractérisées par des motifs imprimés qu'il développe avec des artistes, des graphistes et des photographes. Zigerli a reçu le Prix suisse du design pour la collection à laquelle appartient cet ensemble.

Copyright: Musée national suisse

Globe céleste fabriqué par Jost Bürgi, 1594. Laiton doré

Le grand érudit Jost Bürgi (1552–1632) était horloger à la cour du landgrave de Cassel Guillaume IV, qui réunissait autour de lui des mathématiciens et des astronomes célèbres. Ce globe céleste, dont la réalisation technique et artistique est remarquable, est l’un des cinq exemplaires de Jost Bürgi conservés.

Copyright: Musée national suisse

Globe céleste fabriqué par Jost Bürgi, 1594. Détail

Le grand érudit Jost Bürgi (1552–1632) était horloger à la cour du landgrave de Cassel Guillaume IV, qui réunissait autour de lui des mathématiciens et des astronomes célèbres. Ce globe céleste, dont la réalisation technique et artistique est remarquable, est l’un des cinq exemplaires de Jost Bürgi conservés.

Copyright: Musée national suisse

Retable représentant sainte Anne trinitaire

C’est à partir du XIIIe siècle que font leur apparition les représentations de sainte Anne, la mère de Marie. Sur le retable, l’enfant Jésus est délicatement soutenu par Marie et Anne. La scène se déroule dans une pièce en forme de chapelle aux fenêtres ogivales à remplages, dont l’architecture est typique du gothique tardif. Dépôt de la Fondation Gottfried Keller, Office fédéral de la culture, Berne.

Copyright: Musée national suisse

Tapisserie représentant l’hortus conclusus. Bâle, 1480. Laine, soie, fils d’or et d’argent

La tapisserie montre Marie dans l’hortus conclusus, un jardin enclos avec une fontaine, des plantes en fleur et des animaux. Ce paradis entouré de murs symbolise la virginité de la mère de Dieu et constitue un motif important du culte marial.

Copyright: Musée national suisse

Décor peint sur le plafond de la chapelle inférieure

La chapelle Saint-Michel à Schwytz, datant du début du XVIe siècle, a servi de modèle à l’architecte Gustav Gull à la fin du XIXe siècle. Le décor peint sur le plafond a été réintégré dans le cadre des travaux de rénovation.

Copyright: Musée national suisse

Palazzo Pestalozzi à Chiavenna

Démontage de la salle d’apparat provenant du Palazzo Pestalozzi à Chiavenna (I)

Copyright: Photo : Roman Keller, Zurich

Palazzo Pestalozzi à Chiavenna (I)

Démontage de la salle d’apparat provenant du Palazzo Pestalozzi à Chiavenna (I)

Copyright: Photo : Roman Keller, Zurich

Installation d’éléments techniques dans les salles historiques

Plusieurs éléments techniques, tels que des câbles électriques, ont été installés, comme dans toutes les autres salles historiques, derrière la boiserie de la salle d’apparat provenant de la maison « zum Alten Seidenhof ».

Copyright: Photo : Roman Keller, Zurich

Travaux de rénovation dans la chapelle supérieure

Lors des travaux de rénovation, les peintures d’origine ont été dégagées, restaurées et complétées si nécessaire. Un sol carrelé datant de 1600 environ et provenant de la maison Winkelried à Stans a servi de modèle pour la reproduction du sol, composé encore en grande partie des carreaux de 1898.

Copyright: Photo : Roman Keller, Zurich

Sol carrelé original et reconstitué

À droite les carreaux d’origine datant de 1898, à gauche les carreaux reconstitués dans le cadre des travaux de rénovation. Un sol carrelé provenant de l’ancien casino de Lucerne (1575–1600) a servi de modèle.

Copyright: Musée national suisse

Atrium dans les années 1980 avec un nouveau plafond

Pour augmenter la surface d’exposition, l’atrium a été doté d’un nouveau plafond et divisé en deux étages.

Copyright: Musée national suisse

Atrium ouvert et ramené à son état original

Dans le cadre des travaux de rénovation, les atriums ont été rouverts et ramenés à leur état original de 1898.

Copyright: Atelier Brückner / Daniel Stauch

Pharmacie

L’officine – la pièce principale d’une pharmacie – est une reconstitution muséale de 1898. La majeure partie du mobilier provient de l’ancienne pharmacie du couvent de Muri (AG).

Copyright: Musée national suisse

Salle d’apparat provenant du Palazzo Pestalozzi, 1585

La reconstitution aménagée avec des miroirs appliqués sur le sol permet aux visiteurs d’admirer le somptueux plafond à caissons.

Copyright: Musée national suisse

Chapelle inférieure

Cette salle d’exposition donne l’impression au visiteur de se trouver dans une chapelle gothique ornée d’une voûte en étoile, d’un plafond peint et de fenêtres à remplages. Cet espace accueille ainsi des sculptures et des autels qui, depuis le Haut Moyen Âge, font partie de la décoration des églises et des chapelles.

Copyright: Musée national suisse

Salle originale ornée de tableaux de 1697 provenant de la maison « zum Langen Stadelhof » à Zurich

Cette salle baroque était utilisée par Heinrich Lochmann, un colonel au service de la France, pour accueillir des réceptions mondaines. Les portraits représentent des membres de la maison royale de France et leurs adversaires politiques ainsi que les protagonistes de la guerre de Trente Ans. Le sol carrelé de 2018 est une reconstitution de celui de 1898.

Copyright: Musée national suisse

Orfèvrerie

Les objets de valeur appartenant à la collection de métaux précieux témoignent d’une tradition vieille de plusieurs siècles et du remarquable talent artisanal et artistique des orfèvres suisses. À l’origine, ces objets ornaient les églises, les hôtels de ville, les salles des corporations et les maisons luxueuses de particuliers.

Copyright: Musée national suisse

Collection d’armes d’apparat

Les armes d’apparat, souvent des œuvres majeures d’art décoratif, revêtent principalement une fonction représentative. En font partie par exemple les sabres et les épées fabriqués par la famille d’orfèvres Oeri ou encore les pistolets réalisés par l’armurier Felix Werder.

Copyright: Musée national suisse

Traîneau d’apparat de Hans Wilhelm Tüfel (1631–1695), vers 1680, Sursee LU

Les dauphins à la gueule ouverte, le dieu marin Triton et le poisson sur les patins sont inspirés de la fontaine du Triton à Rome.

Copyright: Musée national suisse

Service d’Einsiedeln, 1775–1776. Manufacture de porcelaine de Kilchberg-Schooren ZH. Porcelaine peinte

Ce service de table, qui comptait à l’origine 300 pièces, est une commande du canton de Zurich à la manufacture de porcelaine de Kilchberg-Schooren. Seul service officiel suisse de l’époque, il constituait un cadeau destiné au couvent d’Einsiedeln.

Copyright: Musée national suisse

Partenaires

Le Musée national suisse remercie pour le généreux soutien.​

Achevé d’imprimer

Direction générale
Andreas Spillmann

Direction du projet
Luca Tori

Commissaires d’exposition
Luca Tori, Heidi Amrein, Jacqueline Perifanakis

Conservateurs des collections
Jürg Burlet, Beatriz Chadour, Andrea Franzen, Erika Hebeisen, Christian Hörack, Joya Indermühle, Christine Keller Lüthi, Mylène Ruoss, Bernard A. Schüle, Christina Sonderegger, Ricabeth Steiger

Collaboration scientifique
Heidi Brunner, Stefan Egli, Nora Rudolf

Scénographie
ATELIER BRÜCKNER GmbH: Uwe R. Brückner, Carmen Utz, Tanja Zöllner, Christin Erdmann

Direction du projet Scénographie
ATELIER BRÜCKNER GmbH: Carmen Utz

Graphisme
ATELIER BRÜCKNER GmbH: Jana Fröhlich, Evelyn Prochota, Sarah Mager

Planification de l’éclairage
Atelier Derrer: Rolf Derrer

Eclairage
Marc Hägeli; Atelier Derrer: Rolf Derrer

Graphisme key visual
Roli Hofer

Bornes interactives
René Vogel, Thomas Bucher; ATELIER BRÜCKNER GmbH: Tanja Zöllner; medienprojekt P2: Matthias De Ponte; 2av GmbH: Michael Barth, Johannes Friedrich, Martin Schmitt, Katrin Jedon, Surya Wöhrle, Jens Döring

Médiation culturelle
Stefanie Bittmann, Lisa Engi, Maria Iseli, Severin Marty

Relations publiques et marketing
Andrej Abplanalp, Alexander Rechsteiner, Carole Neuenschwander, Sebastiano Mereu, Anna-Britta Maag

Direction technique
Walter Milan, Mike Zaugg, Gianina Flepp, Henrike Binder

Aménagement de l’exposition
Barth, Innenausbau KG, d. Ivo Barth GmbH: Thomas Ziegler, Ivo Barth; Sehner GmbH: Andreas Aupperle, Jürgen Sehner

Direction Conservation et restauration des salles historiques
Gaby Petrak

Conservation et restauration des salles historiques
Geißler & Lewandrowski Restaurierung; Restaurierungsatelier Kaufmann; Atelier Magener; Restaurierung Michel Räber GmbH; Schnetzler Wohngestaltung

Direction des travaux de conservation des objets
Markus Leuthard, Elke Mürau, Tino Zagermann

Conservation et montage des objets
Nikki Calonder, Natalie Ellwanger, Etienne von Gunten, Andreas Hofmann, Elisabeth Kleine, Martin Ledergerber, Iona Leroy, Sarah Longrée, Uldis Mãkulis, Véronique Mathieu Lingenhel, Jürg Mathys, Leila Meister-El Ansari, Claudia Merfert, Françoise Michel, Elke Mürau, Caroline Muschel, Gaby Petrak, Ulrike Rothenhäusler, Nora Rudolf, Friederike Szlosze, Peter Wyer, Tino Zagermann

Logistique des objets et montage des objets
David Blazquez, Simon D’Hollosy, Reto Hegetschweiler, Markus Scherer; Alder Stahl + Schweiss: Chrigel Alder, Christian Affentranger; Glasatelier Dold: Aline Dold; Fißler & Kollegen GmbH: Thomas Fißler, Bertram Haude, Franziska Hülsenberg, Daniel Klawitter

Comité consultatif
Heidi Amrein, Ellen Bryner, Beat Högger, Markus Leuthard, Sabrina Médioni, Andreas Spillmann

Contrôle du projet
Sabrina Médioni, Luigi Razzano, Ellen Bryner

Questions juridiques et contrats
Ursina Geissbühler, Jana Pfyl

Photographie
Jonas Hänggi, Donat Stuppan

Photothèque
Andrea Kunz, Fabian Müller

Droits d’image
Barbara Davatz, Cristina Zilioli, Hélène Tobler, Francisco Paco Carrascosa

IT et Web
René Vogel, Stefan Hengstler, Daniel Niedermann, Pasquale Pollastro, Michael Ruckstuhl, Danilo Rüttimann

Traductions
Veronica Barbacovi, Beatriz Chadour, Bill Gilonis, Laurence Neuffer, Nigel Stephenson, Marie-Christine Streuli

Relecture et correction
Eva Carlevaro, Andrea Franzen, Joya Indermühle, Ingrid Kunz Graf, Laurence Neuffer, Jacqueline Perifanakis, Ilaria Piccolini, Catherine Schelbert, Daniela Schwab, Louise Stein, Nicole Wachter, Samuel van Willigen

Nous remercions également les entreprises suivantes pour leur collaboration :
ATIDMA SCOP SARL; Isabelle de Bochegrave; Böhm Kabel AG; Eicher Werkstätten GmbH & Co. KG; Elektro Compagnoni AG; ERCO Lighting AG; GP Fiber Optics GmbH; IMModell; In Synergie GmbH; Kaba AG; Neonilluma AG; Poly-rapid AG; Richner AG; Samuel Rüegg Schreinerei GmbH; Securiton AG; Secusuisse AG; Touchewood Schreinerei